Dites adieu aux kilos en trop !

L’été est enfin arrivé !!!   Êtes-vous bien dans votre corps ou traînez-vous toujours quelques kilos de la saison précédente ? Avez-vous des habitudes alimentaires qui vous empêchent de perdre du poids ?

Perdre du poids sans mourir de faim, c’est possible. Laissez de côté les aliments transformés et remplacer vos aliments par des fruits et légumes frais à chaque jour et buvez au moins 1 litre d’eau par jour.  Les exercices sont importants aussi pour éliminer les toxines et raffermir le corps. Simplement prendre une marche est activité agréable et un exercice en même temps. J’arrive d’une semaine à Cuba où j’ai pris quelques kilos. J’ai fait un programme de cinq jours pour Repartir à Zéro. J’ai éliminé 2 kilos et mon chum a éliminé 3.5 kilos. C’est simple et efficace de renoncer aux aliments transformés tout en prenant des nouvelles habitudes alimentaires plus saines.

Essayez le programme Repartir à Zéro de la compagnie USANA pendant 5 jours et vous constaterez des résultats qui vous aideront aussi à avoir une meilleure santé.

Les 5 avantages de faire le programme 5 jours Repartir à Zéro :

  • Diminue les envies de glucides et de sucre
  • Augmente l’énergie pendant la journée
  • Permet un meilleur sommeil réparateur la nuit
  • Aide à équilibrer la glycémie
  • Élimine la sensation de satiété

Vous aimeriez être accompagné dans votre perte de poids ? Je m’engage à vous accompagner durant les cinq jours du programme Repartir à Zéro pour discuter avec vous, vous motivez, vous encouragez et célébrez vos efforts vers un style de vie plus sain. Je vous donnerai des informations supplémentaires sur le programme 5 jours Repartir à Zéro et les collations à prendre pour éliminer la sensation de satiété.

Le programme 5 jours Repartir à Zéro d’USANA doit être commandé en ligne et sera envoyé par la poste pour vous être livré à votre porte. Il contient 15 enveloppes de boissons fouettées, cinq jours de suppléments et 5 sachets de probiotique. Vous pouvez communiquer avec moi pour le commander ou le faire en cliquant sur le lien suivant: 5 jours Repartir à Zéro d’USANA

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Références :

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=problemes-de-poids-obesite-et-embonpoint-recommandations-alimentaires-et-menus-pour-maigrir_diete

https://askthescientists.com/fr/qa/reset/

Les 5 avantages de la mastication dans la perte de poids

La mastication joue un grand rôle dans la perte de poids. Elle est une clé majeure pour une bonne digestion. Nous sommes à l’ère où tout va vite et on mange rapidement sans se soucier des calories qu’on ingurgite. Le temps idéal à prendre pour que le cerveau soit rassasié est de vingt minutes.

La mastication efficace

Notre corps est la plus grande merveille au monde. Tout se met en place pour un bon fonctionnement si nous lui apportons l’aide nécessaire.  Il est préférable de mâcher sa nourriture de 20 à 50 fois la bouchée.  Les dents sont très importantes avec la langue pour bien mastiquer les aliments. La mastication permet la décomposition des aliments et produit des enzymes digestives par les glandes salivaires afin de faciliter la digestion.

Les avantages de la mastication sont :

  1. Perte de poids
  2. Moins de ballonnements
  3. Diminution des reflux gastriques
  4. Réduction des flatulences
  5. Réduction de la constipation

Développer l’habitude à mastiquer en 4 étapes

Ce n’est pas facile de changer les habitudes pour mieux digérer et perdre du poids. La vie est rapide, on manque de temps et on ingurgite le repas sans prendre le temps de goûter les saveurs. La mastication de 20 à 50 fois la bouchée est la clé pour éliminer les problèmes de digestion. C’est une merveilleuse façon de perdre et de contrôler le poids sans changer drastiquement son alimentation.

  1. Prenez des petites bouchées et comptez dans votre tête le nombre de fois que vous mastiquez. Au début, on mastique entre 10 à 20  fois, Cependant, essayez d’augmenter le nombre d’une bouchée à l’autre en comptant jusqu’à 40 à 50 fois.
  2. Goûtez et appréciez l’apparence et la texture de vos aliments avec vos yeux. Humez les odeurs et dégustez les saveurs dans votre bouche.
  3. Déposez votre fourchette ou votre sandwich sur la table entre chaque bouchée afin de prendre le temps de bien broyer et salivez les aliments dans votre bouche.
  4. Prenez une pause entre les bouchées. Écoutez les signaux de votre corps sur l’effet d’être rassasié.

La nourriture est le carburant essentiel au corps pour bouger et accomplir nos projets.  Les émotions positives ou négatives que l’on ressent influencent directement les aliments que l’on va manger.  Exploitez la pratique de la mastication pour jouir pleinement de votre nourriture.

Action à faire:

Expérimentez la mastication avec les gens autour de vous à la table et faites un concours de celui qui mastiquera le plus longtemps sa bouchée.

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Références:

https://www.passeportsante.net/fr/Communaute/Blogue/Fiche.aspx?doc=pourquoi-mastiquer

https://askthescientists.com/fr/slower-eating/?utm_source=newsletter&utm_medium=email#toggle-id-1

Ma gym préférée

L’exercice est une chose essentielle pour me maintenir en bonne santé.  Mon corps est le seul véhicule que j’ai dans cette vie. Je ne peux pas en acheter ou en louer un autre.  Donc, je lui donne ce qu’il a besoin afin qu’il m’accompagne très longtemps.

Mes expériences antérieures

À l’adolescence, je n’aimais pas beaucoup les cours de gymnastique à l’école. Je ne trouvais aucune motivation et aucun but à faire la course à pied, faire des sprints, le lancer du javelot ou des poids. La compréhension des règlements du volleyball, du basketball ou du ballon chasseur ne m’intéressait pas. Mais  j’étais douée pour exercer le Judo en secondaire 1.  Le professeur me faisait pratiquer avec les garçons car j’étais trop forte auprès des filles. J’ai pratiqué la balle-molle et la ringuette pendant plusieurs saisons. La marche et la bicyclette étaient souvent les activités principales que je pratiquais.

Ma découverte

Après ma troisième grossesse, j’avais mal au dos très souvent et je manquais d’énergie.  Je voulais une activité pour sortir de la maison une heure ou deux par semaine et voir d’autres femmes. C’était l’époque de l’aérobie et de la technique Nadeau où ni un ni l’autre m’attirait.  Je voulais une activité qui comblerait mon corps et mon esprit de douceur tout en me procurant du plaisir.  En regardant une émission de télévision un avant-midi de semaine, j’ai vu une femme qui dansait avec délicatesse, élégance et grâce.  Elle semblait flotter sur le plancher malgré son surplus de poids. WOW !!!  J’étais impressionnée !  Je voulais trouver un endroit où apprendre cette danse. C’était le baladi (la danse du ventre).

Les bienfaits du baladi

Dès la première session, j’avais une grande amélioration dans mon dos. Je renforçais et tonifiais tous les muscles de mon corps. Je découvrais une nouvelle façon de bouger avec grâce et légèreté du bout des cheveux à la pointe des orteils.  Je décortiquais et dessoudais chaque partie de mon corps individuellement. Les mouvements du bassin ont atténué la cellulite et la culotte de cheval, ont découpé et affiné la taille et ont renforci les muscles du ventre.  J’ai compris plus tard que le baladi était pour moi une forme de méditation. Elle me permettait de me centrer sur la maîtrise des mouvements et ainsi oublier les autres obligations de la journée. Je constatais une plus grande d’énergie physique et un esprit clair.  En bougeant principalement le bassin, je permettais à l’énergie de circuler tout le long de ma colonne vertébrale et de conserver une bonne santé.  J’aimais tellement ma découverte que je pratiquais régulièrement à tous les jours pendant que les enfants écoutaient Passe-Partout.  J’ai maintenu mon poids jusqu’à ce jour en continuant de pratiquer le baladi.

Le baladi est devenu ma gym préférée depuis 1988. J’ai tellement aimé les effets bénéfiques que j’ai continué à me perfectionner avec des professeurs qualifiés. J’ai fait des spectacles de groupe et en solo. J‘ai enseigné cette danse pour partager cette merveilleuse exploration à plusieurs femmes et jeunes filles.

Quel bonheur de pratiquer le baladi ! Je retrouve toujours la femme en moi et je maintiens mon poids santé !

Quelles activités ou gym préférez-vous pratiquer pour perdre ou maintenir votre poids ?

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Mon cheminement alimentaire depuis 2000

Mon alimentation au début des années 2000

Depuis 2000, j’ai expérimenté d’autres styles d’alimentation parce que l’odeur de la cuisson de la viande, la texture et le goût de celle-ci me déplaisait, au point d’avoir des maux de tête et des nausées. J’ai donc remplacé la viande par les lentilles, le tofu, les noix et les germinations. En 2004, je passais une journée complète par semaine à manger que des fruits et des légumes crus. Moi, qui adore manger, j’avais peur de souffrir de faim durant cette journée. À cette époque, je travaillais à Montréal.  Je partais avec un gros sac d’épicerie rempli de plats de fruits et légumes que je préparais la veille.

Mon voyage au Costa Rica

En février 2005, nous partions mon mari, des amis et moi au Costa Rica pour une formation en yoga, en méditation et en alimentation crue. Durant ces 2 semaines, vers 11h00 le matin, nous déjeunions seulement aux fruits avec du pain fait maison et, vers 18h00, nous mangions que des légumes avec du pain. Nous buvions que de l’eau pour nous hydrater. J’ai adoré mon expérience ! Nous avions remarqué beaucoup de changements positifs dans notre corps à manger cru. Notre peau était plus claire et lisse.  Nous avions plus d’énergie et moins de problèmes de digestion. Nous avions maigri d’environ 10 livres chacun. Après ce séjour, j’ai demandé à mon mari s’il voulait prolonger cette nouvelle façon de se nourrir pour plus d’une semaine. Il avait accepté !!!

Une nouvelle façon de s’alimenter

Au retour du voyage, nous avions témoigné aux trois enfants, qui étaient maintenant adultes, notre désir de manger cru. Ils nous ont regardé et leurs yeux avaient sorti de leur tête. Ce qui voulait dire: « Nos parents sont devenus fous ! » . Nous avions précisé que nous leur ferions des repas chauds pour eux. Donc, deux repas à faire en tout temps. Bien sûr, ils goûtaient à nos repas colorés et délicieux. Et même que le lendemain matin, quand nous partions travailler, eh bien devinez quoi ?…Nos lunchs avaient disparu ! Nos enfants prenaient nos surplus de salades pour leurs dîners car ils ne prenaient pas le temps de faire leurs propres lunchs. C’était facile pour moi de poursuivre cette décision de s’alimenter cru.  À chaque semaine, quand je faisais l’épicerie, je visitais le comptoir des viandes pour les enfants et je me testais à savoir si le goût d’un bon steak ne viendrait pas me chatouiller les papilles gustatives. Je me trouvais très bonne de ne pas manger un bon morceau de bœuf, car chez mes parents nous en mangions souvent.

Un besoin soudain

Un an plus tard, en 2006, en passant devant le comptoir des viandes, je fus attirée à prendre un steak dans le comptoir.  Soudainement, il y a eu une explosion de salive dans ma bouche.  Les papilles gustatives me faisaient maintenant la fête !!! Mon mari s’approcha de moi et me dit : « Est-ce que c’est pour les enfants ? »  Je lui ai répondu: « Oui et j’ai le goût aussi de manger ça pour souper ». Il a rapidement répondu : « Moi aussi ! » Et bien après avoir mangé ce steak, il fut le meilleur steak que je venais de manger de toute ma vie ! Hi ! Hi ! Hi !!!  Dans les cinq années qui ont suivi, le goût de manger un steak revenait au moins une fois par année.

Mon alimentation aujourd’hui

Aujourd’hui, le désir  de manger de la viande rouge a disparu car la texture m’incommode dans la bouche.  Je mange actuellement à soixante-dix pour cent cru. Pour garder une vie familiale et sociale normale, je mange du poisson, des fruits de mer et des pâtes alimentaires. L’important pour moi, c’est de continuer à avoir du plaisir à recevoir mes parents, ma famille, mes amis et qu’eux ne soient pas embêtés à me recevoir à cause de mes habitudes alimentaires.  Ce style de vie m’a permis et me permet encore aujourd’hui de maintenir mon poids.

Comment arrivez-vous à maintenir votre poids avec l’alimentation ?

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !