Un repas rapide, sain et nutritif lorsque vous êtes sur la route

Quel bonheur de voyager en automobile et admirer le décor extérieur ou voyager en avion pour voir d’autres paysages. Cependant, dans certains voyages en avion, il peut arriver que vous ayez des escales à l’aéroport !  Dans chacun des cas, faites-vous des arrêts dans des restaurants pour manger des repas rapides ?

Quand nous voyagions avec les enfants pour aller faire du camping à plusieurs centaines kilomètres de la maison, je préparais toujours le dîner pour la route. Je faisais un plat de sandwich, de fromage, de crudités, des morceaux de poulet et j’avais des fruits pour les collations. Ça permettait aussi de nous dégourdir les jambes car nous prenions du temps pour marcher et laisser les enfants courir dans le parc où nous dînions. Nous étions assurés de manger sainement sans friture pour maintenir le taux d’énergie stable pour se rendre à destination sans avoir des sensations de fatigue causées par une digestion lourde.

Maintenant je voyage sans les enfants car ils sont adultes et ils ont leur propre famille.  Je voyage plus léger sans ma glacière ! Je m’apporte des enveloppes de boisson fouettée NutrimealMC d’USANAMDqui comble ma faim et me donne tous les nutriments dont mon corps a besoin

Le mélange Nutrimeal est sans gluten, riche en fibres et en protéines. Je suis certaine de conserver mon mieux-être au quotidien de multiples manières :

  • J’ai une nutrition équilibrée sur la route.
  • J’ai une sensation d’énergie stable.
  • J’élimine les fringales.
  • J’ai une meilleure santé digestive et cardiovasculaire.
  • Je maîtrise mon poids.
  • Je gagne du temps pour faire mes activités.
  • J’économise de l’argent avec les restaurants.

Une bonne alimentation est primordiale pour donner et maintenir un corps en santé. NutrimealMC d’USANAMDest une solution rapide et simple pour prendre un repas équilibré sur la route.  La boisson fouettée apporte des fibres, des protéines, des lipides et des glucides à faible teneur glycémique qui collaborent tous à calmer la faim, enlever les rages du sucre et à aider votre bien-être.

Pour en savoir plus sur les produits, cliquez sur les liens suivants :

Saveur de chocolat (28 sachets) ou sac de 9 portions

Saveur de vanille (28 sachets) ou sac de 9 portions

Sans saveur (28 sachets) ou sac de 9 portions

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Les Références :

https://askthescientists.com/fr/qa/nutrimeal/

Êtes-vous découragés de voir vos ados vider le réfrigérateur ?

Vous avez sûrement constaté la vitesse de croissance des adolescents, garçons et filles, entre 12 et 18 ans. Les changements visibles comme la taille, le poids, la morphologie et la masse corporelle sont aussi évidents que la première année de vie des bébés. C’est facile de donner tous les nutriments que l’enfant à besoin pour grandir. Mais, est-ce la même facilité avec les adolescents ? 

Les changements chez l’adolescent sont :

  • Période de changements considérable autant sur le plan physique, psychologique et social.
  • Modification de la taille, du poids, de la morphologie et de la masse corporelle.
  • Accélération de la croissance dès la puberté dû aux hormones sexuelles.
  • Influence des bagages génétiques et l’alimentation.
  • Santé cutanée déficiente.

Une grande transformation s’opère dans le corps des adolescents. L’épicerie coûte cher car ils mangent beaucoup pour combler les changements. Leurs besoins en vitalité augmentent avec plus de protéines, de glucides, de matières grasses, de vitamines, de minéraux et d’antioxydants.

Les adolescents délaissent souvent les fruits et les légumes pour des aliments vides en nutriments comme la restauration rapide, les sucreries, les pâtisseries, les grignotines salées et les boissons gazeuses. Ils leur arrivent également de sauter des repas dans la journée.

Il est possible de combler les carences de l’alimentation chez les adolescents en croissance avec le supplément Body RoxMC d’USANAMD .

Les bienfaits de Body Rox sont :

  • Offre un moyen pratique de donner aux adolescents les nutriments nécessaires à chaque jour autant sur le plan mental que physique.
  • Apports optimaux en vitamines et minéraux essentiels à l’organisme pour préserver une bonne santé et assurer le bon fonctionnement du système immunitaire.
  • Répond aux besoins des jeunes athlètes pour contrer la production accrue des radicaux libres causée par l’exercice intensif avec les antioxydants. 
  • Le calcium et autres minéraux contenus dans le produit sont essentiels à la résistance osseuse, au bon fonctionnement des muscles et un cœur en santé.
  • Aide l’organisme,  maintien un apport nutritif optimal pour le cerveau et améliore la fatigue mentale.
  • Importance capitale pour la santé cutanée

J’aurais bien aimé connaître le supplément Body RoxMC d’USANAMD lorsque j’avais mes trois ados. L’épicerie aurait été moins coûteuse et j’aurais eu l’esprit tranquille de savoir qu’ils avaient tous les nutriments, les vitamines, les minéraux et les antioxydants pour supporter leurs croissances.

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Les Références :

https://askthescientists.com/fr/qa/body-rox/

https://www.extenso.org/article/adolescent-des-besoins-nutritionnels-plus-eleves/

https://www.allodocteurs.fr/grossesse-enfant/ado/l-alimentation-de-nos-ados-leurs-besoins-specifiques_11097.html

Croyez-vous que notre alimentation est meilleure qu’en 1950 ?

La nourriture est synonyme de source d’énergie pour le corps. Manger des fruits cueillis à maturité, mûrs et juteux plaisent aux papilles gustatives. Les couleurs vives des légumes ouvrent l’appétit avec les yeux avant même de les croquer.  Avons-nous tous les apports journaliers recommandés dans nos aliments aujourd’hui pour une excellente santé ? 

Plusieurs études d’universités canadiennes, américaines et britanniques démontrent la chute de la concentration des nutriments dans nos fruits, nos légumes et nos viandes.

En 1950, une pomme contenait 400 mg de vitamine C. Aujourd’hui, elle nous donne que 4 mg de vitamine C. C’est cent fois moins.  Allons-nous manger 100 pommes pour avoir suffisamment de vitamine C ?

Plusieurs autres fruits et légumes sont en chute libre de vitamines. Il faudrait manger 21 oranges aujourd’hui pour combler ce que nous donnait une orange en 1950. Le brocoli contenait 12,9 mg de calcium en 1950, et en 2003, que 4,4 mg.

La quantité de fer dans un morceau de viande aujourd’hui est divisée par deux par rapport au fer dans le même morceau de viande en 1965.  Les animaux mangent des céréales qui malheureusement manquent de nutriments causé par l’exploitation intense des terres agricoles.  Donc, les bêtes d’autrefois avaient plus de nutriments dans leur nourriture qu’aujourd’hui. Votre steak aura moins de micronutriments.

Est-ce que les aliments biologiques sont meilleurs ?

Les aliments biologiques sont exempts de produits chimiques néfastes pour la santé. Ils contiennent plus de vitamines s’ils sont cueillis à maturité.  Les terres ne doivent pas être surexploitées afin que les aliments absorbent les nutriments et minéraux nécessaires pour la santé. Assurez-vous de choisir des aliments mûrs et frais des agriculteurs près de chez vous qui ne font pas de culture massive et qui respectent des temps de repos à la terre qu’on appelle la jachère.

J’aime manger pour le goût des aliments et bien sûr, je veux donner le meilleur à mon corps afin que chacune de mes cellules soit bien nourrie. Lorsque je vois la dégradation de vitamines, minéraux, antioxydants et tous les autres nutriments dans les aliments, je constate que j’ai besoin d’un support de suppléments nutritionnels pour combler le manque. Je me suis questionnée longtemps sur la qualité des aliments et j’ai cherché à améliorer mon alimentation suite aux diagnostiques de cancer de mes trois frères dont l’un d’eux est décédé à l’âge de 31 ans, que je vous ai partagé dans un précédent article sur mon histoire.

Un naturopathe m’a recommandé les CellSentials d’USANA, dans lesquels je retrouve toutes les vitamines,  minéraux, antioxydants et autres nutriments pour avoir une santé parfaite. Depuis ce jour, je préserve un air de jeunesse. J’ai aussi beaucoup d’énergie pour mes activités quotidiennes et je maintiens mon poids car mon corps n’a pas de goûts accentués pour des mets ou des collations salées ou sucrées. Avec les CellSentials, j’ai tous les nutriments nécessaires au quotidien.

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Références:

https://askthescientists.com/fr/qa/cellsentials/

https://www.lemonde.fr/nutrition/article/2017/10/14/la-qualite-nutritionnelle-grande-absente-des-debats-sur-l-alimentation_5200865_1655397.html

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-planete/20150126.RUE7557/une-pomme-de-1950-equivaut-a-100-pommes-d-aujourd-hui.html

https://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/jachere.php4

http://www.envirolex.fr/agriculture-biologique-avantages-et-inconvenients/

La glucosamine pour aider vos articulations !

Grâce aux 400 articulations dans le corps, nous pouvons bouger,  marcher, danser, courir, sauter, prendre ses enfants ou l’être aimé dans ses bras. Il est important de garder un mode de vie actif  en bougeant avec aisance  afin de garder les articulations souples et résistantes.

Nous avons différents types d’articulations. Les articulations synoviales qui constituent les tissus minces et transparents qui tapissent la cavité articulaire nous offre une grande mobilité. Elles sont particulières et sont les seules offrant un espace étroit entre les os. Le liquide synovial lubrifie le cartilage à l’extrémité des os et leur fournit des nutriments. Il agit comme amortisseur.

Comment préserver nos articulations ?

Assurez-vous que vos déplacements et loisirs soient fait avec sécurité afin de ne pas vous blesser.  Les lésions causent du tort aux articulations.

Les principaux facteurs qui influencent nos articulations sont l’âge, la génétique, le poids et l’usure normale des activités personnelles ou professionnelles. Même si nous rêvons d’arrêter le temps ou de changer les gênes, nous pouvons choisir des moyens qui optimisent la santé et la souplesse de nos articulations.

Un surplus de poids peut provoquer une pression énorme sur la structure des articulations.

Les exercices modérés sont suggérés pour maintenir une bonne forme physique.  La conservation d’un cartilage articulaire sain est produite par l’activité physique.

Une alimentation saine et variée et donner des nutriments à chaque jour aux articulations les garderont en bonne santé. On a l’impression que notre corps ne perdra jamais sa jeunesse.  Il est important de le préserver dès maintenant car la disparition du cartilage avec le temps sera définitive. 

La recherche confirme les bienfaits d’un supplément de glucosamine. Plusieurs études associées aux genoux suggèrent la prise de glucosamine pour préserver une santé articulaire adéquate.

Je nourris mes articulations avec le supplément Procosa d’Usana.  J’ai fait beaucoup de danse, des chutes et des entorses. J’avais des inconforts dans mes articulations. Maintenant, je sens mes articulations souples et résistantes aux activités journalières et saisonnières comme déneiger le tempo, pelleter, faire le potager et faire des randonnées pédestres ou en raquette.

 Le corps physique est le seul véhicule que je possède dans cette vie. Proposa est conçu pour me fournir les nutriments qui préservent et protègent ma santé articulaire. Il m’aide à offrir à mon corps le meilleur afin de profiter au maximum de la vie.

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

La référence :

https://askthescientists.com/fr/qa/procosa/#toggle-id-5

Dites adieu aux kilos en trop !

L’été est enfin arrivé !!!   Êtes-vous bien dans votre corps ou traînez-vous toujours quelques kilos de la saison précédente ? Avez-vous des habitudes alimentaires qui vous empêchent de perdre du poids ?

Perdre du poids sans mourir de faim, c’est possible. Laissez de côté les aliments transformés et remplacer vos aliments par des fruits et légumes frais à chaque jour et buvez au moins 1 litre d’eau par jour.  Les exercices sont importants aussi pour éliminer les toxines et raffermir le corps. Simplement prendre une marche est activité agréable et un exercice en même temps. J’arrive d’une semaine à Cuba où j’ai pris quelques kilos. J’ai fait un programme de cinq jours pour Repartir à Zéro. J’ai éliminé 2 kilos et mon chum a éliminé 3.5 kilos. C’est simple et efficace de renoncer aux aliments transformés tout en prenant des nouvelles habitudes alimentaires plus saines.

Essayez le programme Repartir à Zéro de la compagnie USANA pendant 5 jours et vous constaterez des résultats qui vous aideront aussi à avoir une meilleure santé.

Les 5 avantages de faire le programme 5 jours Repartir à Zéro :

  • Diminue les envies de glucides et de sucre
  • Augmente l’énergie pendant la journée
  • Permet un meilleur sommeil réparateur la nuit
  • Aide à équilibrer la glycémie
  • Élimine la sensation de satiété

Vous aimeriez être accompagné dans votre perte de poids ? Je m’engage à vous accompagner durant les cinq jours du programme Repartir à Zéro pour discuter avec vous, vous motivez, vous encouragez et célébrez vos efforts vers un style de vie plus sain. Je vous donnerai des informations supplémentaires sur le programme 5 jours Repartir à Zéro et les collations à prendre pour éliminer la sensation de satiété.

Le programme 5 jours Repartir à Zéro d’USANA doit être commandé en ligne et sera envoyé par la poste pour vous être livré à votre porte. Il contient 15 enveloppes de boissons fouettées, cinq jours de suppléments et 5 sachets de probiotique. Vous pouvez communiquer avec moi pour le commander ou le faire en cliquant sur le lien suivant: 5 jours Repartir à Zéro d’USANA

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Références :

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=problemes-de-poids-obesite-et-embonpoint-recommandations-alimentaires-et-menus-pour-maigrir_diete

https://askthescientists.com/fr/qa/reset/

12 astuces sur les bienfaits de boire de l’eau

L’eau est un liquide naturel et universel. Boire de l’eau est indispensable pour tout être humain après l’oxygène.  Nous perdons à chaque jour l’équivalent d’environ 2.5 litres d’eau par jour avec l’urine, la transpiration et la respiration.

Les bienfaits de l’eau

  • Le corps est constitué d’environ 60% d’eau. Nos cellules, nos organes, nos tissus et tous les systèmes du corps ont besoin d’être hydratés pour bien fonctionner.
  • L’eau nettoie et purifie en profondeur.
  • L’eau coupe la faim et elle permet de perdre et de maintenir notre poids. La joie de boire de l’eau est qu’elle n’a aucune calorie.
  • L’eau est excellente pour la santé des reins et elle évite les infections urinaires.
  • Un cerveau hydraté permet d’être plus efficace intellectuellement et mentalement.
  • Les femmes qui boivent plus de 1 litre d’eau par jour réduisent jusqu’à 41% les risques de maladies cardiaques et les hommes de 54%.
  • La digestion est grandement améliorée en buvant de l’eau 30 minutes avant les repas.
  • L’eau est une excellente source d’énergie tout au long de la journée.
  • L’idéal est de boire entre 1 litre et 2.5 litres d’eau par jour pour être bien hydratée.
  • Boire de petites gorgées à la fois est préférable que d’ingurgiter une grande quantité d’eau d’un seul coup.
  • La quantité peut varier selon la saison ou les activités que vous faites.
  • Il est recommandé de boire de l’eau tempérée pour faciliter l’hydratation.

Ma consommation d’eau

L’eau est ma boisson préférée ! Je bois de l’eau depuis ma tendre enfance. Un jour, ma famille et moi faisions un voyage et maman avait préparé des collations et des breuvages pour la route.  J’ai demandé à boire de l’eau mais maman avait apporté que des boissons gazeuses. J’étais très triste de ne pas avoir de l’eau pour me désaltérer.

Je bois facilement 2 litres d’eau par jour. J’ai toujours ma bouteille de 500 ml ou de 1 litre quand je sors de la maison pour suivre une formation ou aller faire une randonnée.

Boire beaucoup d’eau m’a permis d’avoir une belle peau souple, hydratée et aucun acné à l’adolescence. L’eau me permet de préserver une apparence de jeunesse.

Action à faire:

Comme première action, pour vous habituer à consommer de l’eau régulièrement de manière quotidienne, prenez un contenant de 1 litre, remplissez-le d’eau et buvez cette quantité d’eau dans votre journée.

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Référence:

https://amelioretasante.com

Ma gym préférée

L’exercice est une chose essentielle pour me maintenir en bonne santé.  Mon corps est le seul véhicule que j’ai dans cette vie. Je ne peux pas en acheter ou en louer un autre.  Donc, je lui donne ce qu’il a besoin afin qu’il m’accompagne très longtemps.

Mes expériences antérieures

À l’adolescence, je n’aimais pas beaucoup les cours de gymnastique à l’école. Je ne trouvais aucune motivation et aucun but à faire la course à pied, faire des sprints, le lancer du javelot ou des poids. La compréhension des règlements du volleyball, du basketball ou du ballon chasseur ne m’intéressait pas. Mais  j’étais douée pour exercer le Judo en secondaire 1.  Le professeur me faisait pratiquer avec les garçons car j’étais trop forte auprès des filles. J’ai pratiqué la balle-molle et la ringuette pendant plusieurs saisons. La marche et la bicyclette étaient souvent les activités principales que je pratiquais.

Ma découverte

Après ma troisième grossesse, j’avais mal au dos très souvent et je manquais d’énergie.  Je voulais une activité pour sortir de la maison une heure ou deux par semaine et voir d’autres femmes. C’était l’époque de l’aérobie et de la technique Nadeau où ni un ni l’autre m’attirait.  Je voulais une activité qui comblerait mon corps et mon esprit de douceur tout en me procurant du plaisir.  En regardant une émission de télévision un avant-midi de semaine, j’ai vu une femme qui dansait avec délicatesse, élégance et grâce.  Elle semblait flotter sur le plancher malgré son surplus de poids. WOW !!!  J’étais impressionnée !  Je voulais trouver un endroit où apprendre cette danse. C’était le baladi (la danse du ventre).

Les bienfaits du baladi

Dès la première session, j’avais une grande amélioration dans mon dos. Je renforçais et tonifiais tous les muscles de mon corps. Je découvrais une nouvelle façon de bouger avec grâce et légèreté du bout des cheveux à la pointe des orteils.  Je décortiquais et dessoudais chaque partie de mon corps individuellement. Les mouvements du bassin ont atténué la cellulite et la culotte de cheval, ont découpé et affiné la taille et ont renforci les muscles du ventre.  J’ai compris plus tard que le baladi était pour moi une forme de méditation. Elle me permettait de me centrer sur la maîtrise des mouvements et ainsi oublier les autres obligations de la journée. Je constatais une plus grande d’énergie physique et un esprit clair.  En bougeant principalement le bassin, je permettais à l’énergie de circuler tout le long de ma colonne vertébrale et de conserver une bonne santé.  J’aimais tellement ma découverte que je pratiquais régulièrement à tous les jours pendant que les enfants écoutaient Passe-Partout.  J’ai maintenu mon poids jusqu’à ce jour en continuant de pratiquer le baladi.

Le baladi est devenu ma gym préférée depuis 1988. J’ai tellement aimé les effets bénéfiques que j’ai continué à me perfectionner avec des professeurs qualifiés. J’ai fait des spectacles de groupe et en solo. J‘ai enseigné cette danse pour partager cette merveilleuse exploration à plusieurs femmes et jeunes filles.

Quel bonheur de pratiquer le baladi ! Je retrouve toujours la femme en moi et je maintiens mon poids santé !

Quelles activités ou gym préférez-vous pratiquer pour perdre ou maintenir votre poids ?

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Mon cheminement alimentaire depuis 2000

Mon alimentation au début des années 2000

Depuis 2000, j’ai expérimenté d’autres styles d’alimentation parce que l’odeur de la cuisson de la viande, la texture et le goût de celle-ci me déplaisait, au point d’avoir des maux de tête et des nausées. J’ai donc remplacé la viande par les lentilles, le tofu, les noix et les germinations. En 2004, je passais une journée complète par semaine à manger que des fruits et des légumes crus. Moi, qui adore manger, j’avais peur de souffrir de faim durant cette journée. À cette époque, je travaillais à Montréal.  Je partais avec un gros sac d’épicerie rempli de plats de fruits et légumes que je préparais la veille.

Mon voyage au Costa Rica

En février 2005, nous partions mon mari, des amis et moi au Costa Rica pour une formation en yoga, en méditation et en alimentation crue. Durant ces 2 semaines, vers 11h00 le matin, nous déjeunions seulement aux fruits avec du pain fait maison et, vers 18h00, nous mangions que des légumes avec du pain. Nous buvions que de l’eau pour nous hydrater. J’ai adoré mon expérience ! Nous avions remarqué beaucoup de changements positifs dans notre corps à manger cru. Notre peau était plus claire et lisse.  Nous avions plus d’énergie et moins de problèmes de digestion. Nous avions maigri d’environ 10 livres chacun. Après ce séjour, j’ai demandé à mon mari s’il voulait prolonger cette nouvelle façon de se nourrir pour plus d’une semaine. Il avait accepté !!!

Une nouvelle façon de s’alimenter

Au retour du voyage, nous avions témoigné aux trois enfants, qui étaient maintenant adultes, notre désir de manger cru. Ils nous ont regardé et leurs yeux avaient sorti de leur tête. Ce qui voulait dire: « Nos parents sont devenus fous ! » . Nous avions précisé que nous leur ferions des repas chauds pour eux. Donc, deux repas à faire en tout temps. Bien sûr, ils goûtaient à nos repas colorés et délicieux. Et même que le lendemain matin, quand nous partions travailler, eh bien devinez quoi ?…Nos lunchs avaient disparu ! Nos enfants prenaient nos surplus de salades pour leurs dîners car ils ne prenaient pas le temps de faire leurs propres lunchs. C’était facile pour moi de poursuivre cette décision de s’alimenter cru.  À chaque semaine, quand je faisais l’épicerie, je visitais le comptoir des viandes pour les enfants et je me testais à savoir si le goût d’un bon steak ne viendrait pas me chatouiller les papilles gustatives. Je me trouvais très bonne de ne pas manger un bon morceau de bœuf, car chez mes parents nous en mangions souvent.

Un besoin soudain

Un an plus tard, en 2006, en passant devant le comptoir des viandes, je fus attirée à prendre un steak dans le comptoir.  Soudainement, il y a eu une explosion de salive dans ma bouche.  Les papilles gustatives me faisaient maintenant la fête !!! Mon mari s’approcha de moi et me dit : « Est-ce que c’est pour les enfants ? »  Je lui ai répondu: « Oui et j’ai le goût aussi de manger ça pour souper ». Il a rapidement répondu : « Moi aussi ! » Et bien après avoir mangé ce steak, il fut le meilleur steak que je venais de manger de toute ma vie ! Hi ! Hi ! Hi !!!  Dans les cinq années qui ont suivi, le goût de manger un steak revenait au moins une fois par année.

Mon alimentation aujourd’hui

Aujourd’hui, le désir  de manger de la viande rouge a disparu car la texture m’incommode dans la bouche.  Je mange actuellement à soixante-dix pour cent cru. Pour garder une vie familiale et sociale normale, je mange du poisson, des fruits de mer et des pâtes alimentaires. L’important pour moi, c’est de continuer à avoir du plaisir à recevoir mes parents, ma famille, mes amis et qu’eux ne soient pas embêtés à me recevoir à cause de mes habitudes alimentaires.  Ce style de vie m’a permis et me permet encore aujourd’hui de maintenir mon poids.

Comment arrivez-vous à maintenir votre poids avec l’alimentation ?

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Mon poids durant ma maternité !

Comment j’ai réussi à garder mon poids santé après mon mariage et mes trois grossesses !

Jeune mariée

Comme je l’ai raconté dans mon histoire à l’adolescence, comme jeune mariée, mon poids était devenu plus stable sans que je sois toujours obligé de surveiller ce que je mangeais. C’était moi qui faisait l’épicerie et préparait les repas.  

Étant donné que nous étions deux à la maison, je n’avais pas l’influence de la friture, des pâtisseries, des friandises et nous ne mangions pas entre les repas.  Bien sûr, je faisais des desserts pour mon mari, mais j’étais capable de ne pas en manger à chaque jour.  Mon mari n’avait pas l’habitude de grignoter constamment, ce qui m’aidait à préserver mon poids.  

Mes comportements alimentaires

Au niveau de mes comportements alimentaires, j’avais suivi tellement de régimes que je savais ce que je ne devais pas manger. Il y a la théorie des 4P : Pain, Pâtes, Pomme de terre et Pâtisseries. Je mangeais du pain au déjeuner, et quelques fois, au dîner et au souper.  Pour les pains croûtés, Oh Là Là que c’était bon ! Mais je savais ce que mon corps allait emmagasiner donc j’en prenais modérément. Nous mangions des pâtes alimentaires une fois par semaine, tandis que nous ne mangions pas de pommes de terre à tous les repas.  Il y avait beaucoup plus de légumes que de pommes de terre. Les desserts et pâtisseries étaient occasionnels.  Par contre, mon mari adorait les biscuits mais pour moi, ils étaient trop sucrés. Les fritures étaient rares car je cuisinais fréquemment à la mijoteuse ou au chaudron à la pression.  Nous avions des grignotines mais en moins grandes quantités que lorsque je vivais chez mes parents. Cette nouvelle vie à deux m’avait permis de respecter mon corps et de maintenir un poids santé. 

Mes grossesses et le poids

Notre noyau familial s’est agrandi par trois grossesses qui ont donné de beaux bébés en santé. 

Durant mes grossesses, avec tous les efforts que j’avais octroyés pour maintenir mon poids, je ne voulais pas recommencer la lutte contre la balance.  Les lectures que je faisais sur les grossesses et les rendez-vous que j’avais à tous les mois chez le médecin m’ont permis de bien gérer la prise de poids. 

J’ai souvent entendu  « je suis enceinte, je dois manger pour deux » OUF !!!  Oui, nous devons être  soucieuse de notre alimentation, mais cela ne veut pas dire parce que nous portons un enfant qu’il faut manger pour deux.  Manger en très grande quantité de bons aliments mais sans grandes valeurs nutritives et trop caloriques n’apporteront pas les nutriments nécessaires à la bonne croissance du bébé.  Selon moi, il est préférable de manger des aliments sains et équilibrés comme des fruits, des légumes, des viandes maigres, un peu de pain,  afin que le bébé ait tous les nutriments nécessaires pour son développement. 

Je prenais environ 25 à 30 livres durant la grossesse. L’avantage de bien se nourrir durant la grossesse permet d’éviter des carences nutritionnelles pour soi et pour le bébé. Ce qui fait que lorsque le bébé vient au monde, ça ne prend pas beaucoup de temps avant d’enfiler les jeans et les vêtements que je portais avant la grossesse. 

Voici une photo où je suis enceinte de mon troisième enfant après 6 mois de grossesse !

Voici une photo de mon troisième enfant, deux mois après mon accouchement !

C’est encourageant de ne pas avoir à penser au poids après l’accouchement et se sentir belle, car parfois la dépression post-partum peut s’installer pendant quelques jours ou plusieurs semaines après la naissance du bébé. 

J’envie encore les femmes enceintes. Quand je les regarde, je suis heureuse pour elles car c’est un beau moment dans la vie d’une femme. Je me sentais belle durant mes grossesses. 

Avez-vous ou avez-vous eu de la difficulté à perdre le poids pris durant la grossesse et après l’accouchement ? 

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !

Mon surplus de poids à l’adolescence !

Le poids est très important pour moi ! 

Qui suis-je ?  Adolescente, je luttais constamment avec mon poids et je me sentais moche, vulnérable et gênée. J’avais un surplus de poids de 30 livres pour ma taille: 5 pieds et 3 pouces.  Malgré tous les régimes que j’ai essayés, je n’arrivais pas à les perdre pour atteindre mon poids santé de 120 livres. 

Ma mère m’encourageait à perdre du poids pour garder mon estime de moi. Dans ma famille, j’étais entourée de plusieurs personnes qui aimaient bien manger. Donc, c’était difficile de refuser les bons plats et de résister aux odeurs succulentes de la bouffe qui émergeaient des plats.

Mes émotions alimentaires  

À l’adolescence, je vivais beaucoup d’émotions à cause de mon poids. Je prenais en note et je calculais les calories de tout ce que je mangeais et buvais.  J’ai essayé des coupe-faims pendant plusieurs mois sans résultat. Je ne mangeais pas beaucoup à la table, mais je me gavais dans les pâtisseries, les chips ou le chocolat entre les repas en cachette de ma famille. Je manquais de courage et me mentais à moi-même.  J’haïssais les chiffres que je voyais sur la balance.  Je me pesais plusieurs fois par jour pour espérer voir un changement par magie. Je me trouvais énorme.  Ça me rendait triste.  Devant les gens, je ne mangeais pas beaucoup voulant leur démontrer que j’avais une bonne discipline alimentaire. Mais les gens voyaient bien que je continuais à engraisser ou demeurais avec mon surplus de poids.  Et quand je me foutais de ce que les autres pouvaient penser, je mangeais jusqu’à ce que je ne sois presque plus capable de respirer tellement mon ventre était plein. Vous connaissez sûrement la sensation quand on va au delà de ce qu’on peut ingurgiter.

Avec un surplus de poids, je sais ce que l’on ressent à l’intérieur comme adolescente !

Je me sentais moche à l’adolescence !

Je voyais que mes bourrelets !

Je manquais de confiance en moi !

Je ne portais pas les vêtements que je désirais !

Magasiner les maillots de bain devenait pour moi une expérience terrifiante !

Ma première réussite

Toujours soucieuse de mon bonheur et de mon estime personnelle, ma mère m’a suggéré de voir un médecin pour la perte de poids.  Étant donné qu’à l’âge de 17 ans je travaillais à temps plein, je pouvais me payer les soins nécessaires pour perdre du poids. Ma première réussite fut que ces traitements ont bien fonctionné pour moi car j’ai perdu trente livres.  J’avais gagné confiance en moi, je m’étais mise à porter des vêtements plus sexy et j’ai trouvé un chum.  

Êtes-vous adolescente avec un surplus de poids et avez-vous du soutien dans votre démarche de perte de poids ? 

Si vous aimez cet article, laissez-moi un commentaire dans la case plus bas et au plaisir de vous lire !

Je vous invite à aimer cette page et à la partager. Merci !